Dev
Aperçu du champion : Akshan

Un héros parmi les crapules.

DevAuteurRIOT CASHMIIR
  • Copié dans le Presse-papiers

Akshan est un homme très occupé. C'est une Sentinelle de la lumière qui arrive au combat au bout d'un grappin et manie une arme ancienne au pouvoir incommensurable. C'est un homme qui croit qu'il faut faire ce qui est juste, peu importe le prix. Et pour couronner le tout, il a plutôt un joli sourire.

Oh, et a-t-on mentionné qu'il s'agit d'un tireur de la voie du milieu avec une arme grappin, une capacité de camouflage et de réanimation ? Ne vous inquiétez pas, on va y revenir.

Une nouvelle sorte d'assassin

Avant de se perdre dans son magnifique regard, commençons par ses origines. L'objectif du développement du gameplay d'Akshan était de créer un assassin un peu roublard. Quelqu'un qui serait plutôt du style « rendons-la-vie-dure-à-cette-Lux-qui-se-la-pète ». Quelqu'un de sournois, en somme.

070721_01AkshanW_Image.png

Une des choses qui font l'efficacité d'un assassin est sans nul doute sa capacité à vous attaquer avant que vous n'ayez le temps de riposter. Dans League, cela prend la forme d'une impossibilité à cibler comme le linceul d'Akali, d'un contrôle de foule comme l'étourdissement de Pyke ou d'une invisibilité comme l'ultime de Talon. Ces capacités vous rendent insaisissables et vous encouragent à jouer sur la furtivité : vous vous ruez sur un ennemi avant de disparaître dans l'ombre. Puisque l'équipe créait un kit d'assassin roublard, la furtivité semblait être un choix évident. Mais ce n'est pas vraiment un concept original pour un assassin de League, alors nous nous sommes demandé :
« Comment le démarquer des autres ? ».

La réponse n'est pas venue en réfléchissant au game design, mais en regardant les joueurs orienter la méta.

« Ça fait un moment que nous voyons des tireurs aller dans la voie du milieu, que ce soit au niveau pro ou en partie normale, mais aucun ne semblait véritablement fait pour ça », se souvient Jeevun
« Jag » Sidhu, responsable du développement. « Ils n'ont pas les outils que possèdent des champions spécialement conçus pour la voie du milieu, comme du contrôle de foule, des moyens d'atteindre leur cible ou du potentiel de burst. C'est pourquoi nous voulions imaginer une expérience qui rappellerait le style d'assassin, tout en donnant des caractéristiques de tireur... afin de réunir ces deux mondes dans la voie du milieu. »

070721_02AkshanIngame_Image.png

Le positionnement est un aspect extrêmement important du gameplay d'un assassin et d'un tireur. En tant qu'assassin, vous devez attaquer sur les côtés et anéantir rapidement les carrys vulnérables, et non asticoter des champions de première ligne robustes avec votre petite dague en mousse. En tant que tireur, vous êtes le carry vulnérable avec une énorme cible dans le dos. Une erreur, et c'est la mort assurée. Akshan réunit ces deux personnages en un, c'est pourquoi l'équipe souhaitait lui donner plus de contrôle sur la manière dont il se positionne en combat. Cette approche a permis à l'équipe d'imaginer un gameplay de haut vol, à la fois suave et super cool.

« Je voulais qu'Akshan représente un peu la culture d'Asie du Sud, puisque ça fait partie de mon enfance. Quand j'étais petit, ma mère regardait en boucle des films bollywoodiens. Un des éléments signatures que l'on trouve dans ces films, c'est leur aspect dramatique où l'action est exagérée pour donner cette sensation de spectacle et de divertissement », explique Jag. « Les sorts de déplacement emblématiques de League constituent souvent la meilleure partie du jeu. J'ai aussi un petit objectif qui est de toujours essayer d'intégrer un style de déplacement unique sur les champions sur lesquels je travaille. Au début du processus, David « Interlocutioner » Slagle, l'auteur narratif original d'Akshan, et moi-même avons longtemps évoqué les cordes comme un élément de puissance. Nous avons parlé de pièges et de fils de détente. Ça n'a pas fonctionné, mais le grappin, lui, nous a convaincus. »

070721_03Hook_Gif.gif

Et alors que tout ce processus suivait son cours, l'équipe devait également réfléchir à l'homme derrière toutes ces mécaniques. Quel genre de personne est Akshan ? Pourquoi utiliserait-il sa furtivité et un grappin pour frapper les ennemis de plein fouet ? Et comment y parviendrait-il ?

Les règles sont faites pour être brisées

Lorsque vous pensez à des assassins, les champions qui vous viennent en tête sont souvent des assassins xXxtueurdes0mbresxXx trop d4rk, une succube très amicale, un clown démoniaque et un vieux poisson relou. Mais rien de tout ça ne convenait à Akshan. Il arrive au combat en grappin, bon sang. Il doit forcément être plus... cool que ça.

« Alors qu'on commençait à définir le gameplay d'Aksha, on a rapidement compris que c'était un rebelle très charmant », explique le game designer Glenn « Riot Twin Enso » Anderson. « Et que font les charmants rebelles ? Ils traversent des fenêtres à l'aide de leur grappin, font un peu de parkour et tirent sur les méchants en pleine tête. Cette personnalité correspondait parfaitement à son gameplay ! Cependant, il n'est pas arrogant comme Ezreal. Il ne va pas vanter ses bonnes actions pour attirer l'attention. Il va calmement s'en charger et éventuellement vous faire un clin d'œil à la fin. »

En plus d'être le genre de gars à vous faire fondre, Akshan n'aime pas suivre les règles. C'est clairement le genre de type à dire « j'emm**** le gouvernement », même si le gouvernement n'est autre qu'un ordre ancien des plus respectés, les Sentinelles de la lumière.

070721_04AkshanOrtho_Image.png

« Nous avons toujours eu l'intention de faire d'Akshan un membre des Sentinelles », nous confie Justin « Riot Earp » Albers, infographiste de conception senior. « Mais c'était important que l'on comprenne sa personnalité rebelle et ce, même en faisant partie de cet ordre. Il a son propre style vestimentaire. Il ne laisse rien d'autre définir sa propre personnalité. Même son arme, un outil ancien et très puissant des Sentinelles, est quelque chose qu'il a adapté à son propre style de combat. Il se fiche de savoir si les autres Sentinelles la vénèrent et la craignent. Akshan l'a bidouillée en foutant un grappin dessus. »

070721_05AkshanStudy_Image.png

Illustration conceptuelle par Esben Rasmussen

Mais ce n'est jamais aussi simple que ça et il faut bien un peu de souffrance derrière ce joli minois. Une vie remplie de difficultés. Une perte si grande qu'elle a failli briser l'homme qu'il s'est tant efforcé de devenir.

Akshan est un gamin qui a grandi dans les rues d'un village shurimien. À l'époque, il peinait déjà à ignorer les injustices qui l'entouraient et n'hésitait pas à affronter le plus redoutable des maîtres de guerre s'il le considérait malveillant. Jusqu'au jour où il agaça la mauvaise personne.

Il fut passé à tabac avant d'être laissé pour mort dans la rue et succomber à ses blessures. Il fut alors sauvé par une femme du nom de Shadya, qui utilisa une arme à la fois puissante et terrifiante pour ressusciter le garçon. Elle devint finalement son mentor et l'entraîna pour qu'il rejoigne les Sentinelles et utilise ses convictions à bon escient.

Ensemble, ils traversèrent Shurima pour récupérer d'anciennes armes des Sentinelles. Au cas où, vous savez, Viego finirait par revenir. Au cas où surviendrait la bataille ultime entre le bien et le mal, la lumière et les ténèbres. La routine, quoi. Puis tout s'effondra brutalement quand Shadya fut assassinée. Akshan s'empara de l'arme qui l'eut sauvé autrefois et oublia tout ce que Shadya lui avait dit sur la menace imminente de la Ruine. Il n'aspirait qu'à une seule et unique chose : se venger.

« Nous avons eu du mal à trouver le bon équilibre entre son côté vengeur et son côté héroïque », explique John « JohnODyin » O'Bryan, auteur narratif principal. « Il y a des moments lors de son développement où nous effectuions de légers changements avant de nous rendre compte qu'il allait trop loin dans le côté sombre et qu'il avait perdu ce côté bon en lui. Il y a eu un moment où il n'était pas le genre d'homme qu'on aimerait soutenir. Je pense que sa morale se situe dans une zone un peu grise. Il a de fortes valeurs et une bonne raison de se battre, c'est ce qui l'empêche de devenir le genre de personne qu'il traque. »

070721_06AkshanTargetface_Image.png

Trouver un équilibre entre la rancœur et la justice fut essentiel pour définir la personnalité d'Akshan, surtout quand on voit ce qu'il aurait pu facilement devenir...

Deux hommes, pas une chemise pour les séparer

Akshan et Viego sont deux faces d'une même pièce. Ce sont deux hommes qui ont perdu des personnes à qui ils tenaient. Deux hommes motivés par le besoin de les ramener à la vie. Mais leur principale différence réside dans les choix qu'ils ont faits tout au long de leur vie.

Viego était un prince gâté qui considérait une femme comme sa propriété. Akshan était un gamin des rues littéralement battu à mort parce qu'il s'était rebellé face à l'injustice. En refusant de mettre de côté son égoïsme et son terrible chagrin, Viego a tué des milliers de personnes. Akshan s'est entraîné pour devenir une Sentinelle de la lumière et défendre ceux qui ne sont pas en mesure de le faire. Viego veut détruire le monde, Akshan doit le sauver.

Ça fait un bon scénario, mais League est un MOBA et non un roman graphique. Peu importe les différences ou les similarités qui unissent ces deux hommes, tout cela n'a pas de sens tant que ça n'apparaît pas en jeu.

« Lorsqu'on réfléchissait à Akshan en tant que tireur de la voie du milieu, je n'arrêtais pas de me rappeler combien je déteste jouer avec eux », nous confie Jag. « Mais c'est aussi valable pour la voie du haut ! Soit ils tuent leur adversaire au niveau deux, prennent l'avantage, mènent le jeu et en récoltent les lauriers... Soit ils sont à la traîne et deviennent totalement inutiles. Ils n'ont pas le contrôle de foule que possède un mage et prennent plus de temps à gagner en puissance. Les tireurs des voies solo peuvent entraîner des expériences de jeu terribles pour leurs coéquipiers. Je ne voulais pas que ça soit le cas pour Akshan. J'adore créer des champions qui rappellent aux joueurs combien c'est amusant et gratifiant de jouer ensemble... Et ça faisait sens avec la personnalité d'Akshan. »

Akshan dispose d'une grande facilité d'accès à sa cible et ça nous a permis de répondre à une question à laquelle l'équipe n'avait pas encore réfléchi : qui traque-t-il ?

La réponse était simple. Akshan traque les méchants. Les meurtriers. Les crapules. Mais il fallait une récompense pour avoir traqué des personnages uniques. Une récompense qui montrait combien il tient à ses alliés. Et s'il... les ramenait à la vie ?

070721_07AkshanWeapon_Image.png

« Une grande partie du pouvoir d'Akshan vient de son arme... et des modifications qu'il a
effectuées », explique Riot Earp. « J'ai fait en sorte que son grappin et son boomerang fassent partie de la même arme afin de faciliter la lecture du personnage et de l'empêcher de devenir "le mec à gadgets". Ça permettait aussi de montrer l'importance de cette arme. »

La résurrection est une mécanique assez difficile à mettre en place dans League. Surtout qu'un champion doit généralement sacrifier un peu de puissance quelque part pour profiter d'une mécanique avec autant d'impact. Lorsqu'un champion dispose d'un contrôle de foule, de mobilité ou d'un autre outil important, il doit sacrifier un peu de puissance ailleurs. Pour pouvoir permettre à Akshan de ressusciter ses coéquipiers, il a donc fallu réduire un peu sa puissance en combat.

En jeu, la puissance d'Akshan est donc uniquement limitée à son pouvoir de burst. Il ne peut pas combattre de la ligne de front à l'arrière tel un tireur traditionnel et, contrairement à de nombreux assassins, il ne profite d'aucun ralentissement ou contrôle de foule. Mais ce qu'il apporte en combat est d'autant plus puissant. Et puis, qui n'aime pas se faire sortir d'une situation fâcheuse par un beau garçon au joli sourire ?

070721_08Revive_Gif.gif

Effet visuel de la résurrection alliée d'Akshan par Kelvin « Riot Faybao » Huynh, illustrateur en effets visuels senior

La meilleure situation pour Akshan ? Lorsque ses alliés meurent autour de lui à cause d'un adversaire redoutable, comme un Viego ennemi qui vient de réussir un quadruplé. C'est dans ces moments-là que plus rien n'existe autour et qu'Akshan accomplit enfin sa destinée : être un héros.

« La mécanique de résurrection d'Akshan n'est pas seulement révélatrice de ce qu'il est, mais de ce qu'il aspire à être », explique JohnODyin. « Il a pris son arme, qu'il utilise pour ressusciter ses coéquipiers, contre l'avis de Shadya. Il se moquait des règles des Sentinelles. Mais lorsqu'il s'est confronté aux conséquences de ses décisions, il a compris qu'il ferait mieux d'honorer sa vie au lieu de venger sa mort. Il sait qu'il doit surpasser cette idée de vengeance. »



  • Copié dans le Presse-papiers